Le nouveau firmware DJI informe la FAA si votre drone Mini dépasse la limite de poids

Drone Micrologiciel Dji

« `html

Les drones DJI Mini 3, Mini 3 Pro et Mini 4 Pro se distinguent par leur poids au décollage inférieur à 250g, ce qui signifie qu’aux États-Unis, ils ne nécessitent pas d’enregistrement. Cependant, DJI propose également une batterie étendue, l' »Intelligent Flight Battery Plus », qui augmente le temps de vol de 30 à plus de 45 minutes, mais dépasse le seuil de poids autorisé. Récemment, de nombreux utilisateurs du DJI Mini 3 ont mis à niveau leurs batteries sans ajuster les paramètres de leur Remote ID pour refléter le changement de poids du drone.

La légèreté innovante des drones DJI

Les drones DJI Mini 3, Mini 3 Pro et Mini 4 Pro révolutionnent le monde de la photographie aérienne avec leur légèreté. Cette caractéristique permet aux amateurs de drones aux États-Unis de profiter de leur passion sans avoir à s’enregistrer auprès de la FAA (Federal Aviation Administration), simplifiant ainsi l’accès à cette technologie.

Le compromis de la batterie étendue

L’option de la batterie « Intelligent Flight Battery Plus » vendue par DJI est séduisante car elle prolonge considérablement le temps de vol. Toutefois, elle présente un inconvénient majeur : le drone dépasse alors le poids limite de 250g, ce qui implique des obligations réglementaires supplémentaires, notamment l’enregistrement auprès de la FAA.

La négligence des réglages Remote ID

Il semble que nombre d’opérateurs du DJI Mini 3 aient omis de mettre à jour les paramètres de leur Remote ID après l’installation de la batterie plus lourde. Cette négligence peut entraîner des infractions involontaires aux règles de l’aviation.

Comprendre le Remote ID

Le Remote ID est un système exigé par la FAA qui permet aux drones de partager des informations de base sur eux-mêmes via des fréquences radio. Ainsi, tout aéronef à proximité peut identifier le drone et prendre les mesures nécessaires. Ce système est également utilisé par les agents de contrôle pour scanner les drones et connaître leurs spécifications à distance.

Mises à jour critiques du firmware

Avec le firmware v01.00.0300 plus ancien dans le DJI Mini 3, il était nécessaire que l’opérateur utilise le logiciel DJI Fly pour informer le système Remote ID si la batterie « Intelligent Flight Battery Plus » était utilisée. Les versions récentes du firmware et de l’application DJI Fly apportent des améliorations significatives, y compris des conseils de conformité ‘Before You Fly’ et la possibilité de capturer des images en 48 mégapixels.

Conseils pratiques pour les pilotes de drones

Pour les opérateurs de drones, il est essentiel de rester informés des dernières mises à jour et de comprendre l’impact de ces changements sur leur pratique. L’utilisation responsable des drones passe par la mise à jour régulière des paramètres et du firmware, garantissant ainsi la sécurité et la conformité avec les réglementations en vigueur.

Choisir le bon équipement

Le DJI Mini 3 reste un choix privilégié pour ceux qui recherchent un drone offrant un excellent rapport qualité-prix. Il est important de peser les avantages d’une autonomie accrue contre les responsabilités réglementaires qui accompagnent l’utilisation de la batterie étendue.

Perspectives futures

Alors que la technologie des drones continue d’évoluer, les réglementations et les exigences en matière de sécurité évolueront également. Les pilotes de drones doivent être proactifs dans la gestion de leur équipement et conscients des implications légales de leurs choix.

Crédits

Cet article a été inspiré par les informations fournies par Digital Camera World. Pour plus de détails sur les mises à jour du firmware DJI et les implications du Remote ID, veuillez consulter l’article original ici.

« `

Le Nouveau Firmware Dji Informe La Faa Si Votre Drone Mini Dépasse La Limite De Poids

Adrien Juzac

"Adrien Juzac" est une création fictive de l'équipe de Yourtopia.fr, incarnant un blogueur et journaliste français passionné, né le 12 avril 1987 à Paris. Ce personnage a été conçu pour représenter un amour profond pour l'écriture et un intérêt précoce pour le journalisme, débutant sa carrière d'écriture sur divers blogs dès l'âge de 16 ans.

Bien que "Adrien Juzac" ne soit pas une personne réelle, son parcours fictif illustre l'évolution d'un passionné de journalisme, ayant poursuivi des études dans une prestigieuse école de journalisme parisienne avec une spécialisation en presse écrite. "Adrien" est présenté comme ayant créé son propre blog durant ses études, un espace où il explore et partage ses pensées sur des sujets variés tels que la culture, les voyages et la technologie.

Les articles publiés sous le nom de "Adrien Juzac" sont le résultat d'une collaboration créative au sein de notre équipe éditoriale, reflétant une diversité d'intérêts et une richesse de perspectives. À travers ce personnage, Yourtopia.fr vise à offrir des contenus engageants et informatifs, capturant l'esprit d'un journalisme dynamique et polyvalent.