Les pertes immobilières aux États-Unis entraînent une chute de 20 % pour la banque japonaise Aozora

Les Pertes Immobilières Aux États-Unis Entraînent Une Chute De 20 % Pour La Banque Japonaise Aozora

« `html

Le 2 février, la banque japonaise Aozora Bank Ltd a surpris les investisseurs en annonçant des pertes liées à l’immobilier commercial aux États-Unis, marquant ainsi le deuxième cas de ce type en quelques heures. Cette annonce a entraîné une chute brutale de ses actions et a renforcé les inquiétudes concernant l’exposition des banques mondiales aux paris immobiliers en déclin.

Une onde de choc dans le secteur bancaire

Aozora Bank, basée à Tokyo et classée 16e banque du Japon par sa valeur marchande, prévoit désormais une perte nette de 28 milliards de yens (191 millions de dollars US) pour l’exercice fiscal, contre une prévision antérieure de profit de 24 milliards de yens. Ses actions ont plongé de plus de 20%. Cette situation fait écho à celle de New York Community Bancorp aux États-Unis et soulève des questions sur la gestion des risques liés au marché immobilier commercial par les banques internationales.

L’impact sur le marché immobilier commercial américain

Le marché immobilier commercial américain a été durement touché, les coûts d’emprunt croissants ayant affecté les évaluations. Les propriétés de bureaux sont particulièrement sous pression depuis le début de la pandémie, la montée du travail à distance réduisant la demande des locataires. Selon la firme d’analyse immobilière Green Street, les prix des bureaux aux États-Unis ont chuté de 25% au cours des 12 mois se terminant en décembre.

La réponse d’Aozora Bank

Aozora est connue pour son exposition relativement importante aux prêts immobiliers à l’étranger par rapport à son bilan. Plus d’un tiers de son portefeuille de prêts de 4 billions de yens est constitué de prêts à l’étranger, avec des prêts de bureau aux États-Unis s’élevant à 1,89 milliard de dollars US en décembre. En réponse à ces défis, la banque a augmenté ses réserves contre les mauvais prêts liés à l’immobilier de bureau américain au troisième trimestre et a accéléré la vente de titres en raison de pertes non réalisées sur son portefeuille, principalement composé d’obligations étrangères, en grande partie dues à la hausse des taux d’intérêt aux États-Unis.

Les perspectives pour les autres banques

Selon Tomoichiro Kubota, analyste de marché senior chez Matsui Securities Co., d’autres banques ne seraient probablement pas affectées de la même manière, Aozora ayant pris plus de risques que ses concurrents. Les trois plus grandes banques du Japon disposent d’un contrôle adéquat des risques, a-t-il ajouté. Un haut fonctionnaire de l’Agence des services financiers du Japon (FSA) a également minimisé l’impact sur les principales banques, car les prêts immobiliers à l’étranger représentent environ 3% de leur portefeuille de prêts.

Conseils pratiques pour les investisseurs

Les investisseurs doivent rester vigilants face à l’exposition des banques au marché immobilier commercial, en particulier dans un contexte de hausse des taux d’intérêt. Il est conseillé de diversifier les portefeuilles d’investissement et de surveiller de près les annonces des régulateurs et des banques concernant leurs expositions immobilières.

Credits

Sources utilisées pour cet article :

« `

Les Pertes Immobilières Aux États-Unis Entraînent Une Chute De 20 % Pour La Banque Japonaise Aozora

Virginie Majaux

"Virginie Mazaux" est un personnage fictif créé par l'équipe de Yourtopia.fr, symbolisant une passionnée de blogs et de réseaux sociaux née en 1992 à Bordeaux. Ce personnage, imaginé pour représenter une génération connectée et créative, a été conçu pour explorer et écrire sur diverses passions dans le monde numérique. Bien que "Virginie" ne soit pas une personne réelle, les articles publiés sous ce nom reflètent le travail collaboratif de notre équipe éditoriale, qui partage un intérêt commun pour la communication, l'innovation numérique et les tendances sociales. "Virginie", en tant que création de Yourtopia.fr, apporte une perspective unique et engageante sur les dernières évolutions dans le domaine des médias sociaux et du blogging, illustrant le parcours d'une blogueuse fictive depuis ses débuts jusqu'à la création de son propre blog et sa collaboration avec Yourtopia.fr.